Une journée pour réaliser ses rêves…

Le Mont Saint-Michel. Réaliser ses rêves

Réaliser ses rêves d’enfant… à l’âge adulte!

Mon petit déplacement breton de cet été avait ce but là. Réaliser un de mes rêves d’enfance : Voir le Mont Saint-Michel ! Oui oui je sais, si des normand(e)s me suivent… Le Mont Saint-Michel fait parti du patrimoine normand et non breton! Mais disons que cet été j’ai concilié deux envies : Découvrir une nouvelle région, la Bretagne (Je connais déjà une partie de la Normandie : Caen, Honfleur, Deauville…) et voir le Mont Saint-Michel sujet de mes envies d’enfance.

Le Mont Saint-Michel. Réaliser ses rêves

Comme un mirage qui devient réalité

Après l’avoir regarder au loin tel un mirage depuis Cancale et La pointe du Groin les premiers jours de nos vacances. Nous sommes partis de Saint Jouan des Guérets pour rejoindre cet endroit spectaculaire.

45 minutes de route le matin de bonne heure sans bouchon… Impeccable! Quasi dans les premiers à arriver sur le parking. Et c’est nécéssaire si vous souhaitez voir le Mont Saint-Michel un peu à l’état « brut » sans la horde de touriste et aussi si vous ne souhaitez pas faire trop de queue pour visiter l’abbaye.

Nous voilà donc sur le parking : Il est là… devant moi! Pour l’occasion le beau temps est de la partie. Il se tient majestueux devant mes yeux. J’y suis… J’ai réalisé un de mes rêves! : Voir le Mont Saint-Michel!

Une pensée spéciale pour un homme adorable

Alors je ne vous le cache pas, j’ai eu d’autres rêves d’enfance et j’en ai encore d’autres (plein) à réaliser. Mais celui là me tenait à coeur tout particulièrement.

Il y a quelques années, j’ai eu comme patient un homme d’une gentillesse inégalable. Avec son épouse, ils avaient comme rêve d’aller voir le Mont Saint-Michel. Malheureusement, pris par le fil de la vie et aussi par la distance à parcourir (environ 1300 km) il n’y est jamais allé.

Quand je l’ai pris en charge avec mon équipe, il m’a confié cette promesse qu’il avait faite à sa femme de l’emmener là-bas et le regret de ne pas l’avoir tenu jusqu’à présent. Avant que la maladie ne progresse, nous avons fait tout ce que nous avons pu pour essayer d’organiser un tel voyage avec l’aide de son fils, mais lui attendait « un mieux » pour enfin l’y emmener. Le mieux n’est malheureusement jamais venu et dans ses derniers jours il m’a dit « Tu avais raison, j’aurais du sauter sur l’occasion, c’était ma dernière chance d’y amener ma femme« .

Cette phrase ne m’a jamais quittée, et cette leçon de vie non plus. Cette idée qu’il faut savoir profiter et vivre ses rêves. Y repenser m’émeut encore et çà me rend tellement triste qu’un homme aussi gentil n’ait pas pu réaliser son rêve et tenir sa promesse.

Alors quand je me suis retrouvée face à cette splendeur de la nature qu’est le Mont Saint-Michel. C’est aussi un peu avec lui que je m’y suis retrouvée. Je m’étais promis qu’en mémoire de lui j’irai. Que si je ne devais réaliser qu’un seul rêve, çà serait celui là. C’était chose faite… J’étais devant!!

La découverte du rêve

Au delà de l’émotion qui forcément m’a un peu tenue toute la journée. J’ai été ravie de découvrir cette merveille et de la faire découvrir à mes enfants. Même petits ils ont été sidérés par cet endroit. Cette mini ville au milieu de nulle part, parfois entourée de sable, parfois entouré d’eau. Cela est intriguant, quasi magique… Quasi mystique.

La visite a été agréable même si nous n’avons pas pu tout visiter. Tout prend du temps la bàs avec les enfants. C’est en pente, avec des pierres au sol. Autant vous dire que c’est plutôt dur de faire un sprint!!! S’ajoute à çà l’impossibilité d’utiliser la poussette. Et comme le petit dernier ne peut pas marcher en continu toute la journée… Parcourir ce challenge avec lui (qui mange bien à la cantine) dans le porte bébé à été en soit une épreuve de force! Mais qu’est ce qu’on ne ferait pas pour réaliser ses rêves!!!

Mais aucun de nous ne regrette, peut-être auront nous l’occasion d’y retourner plus tard pour visiter plus et se créer d’autres souvenirs. Qui sais?

Le Mont Saint-Michel. Réaliser ses rêves

Le Mont Saint-Michel. Réaliser ses rêves

Quelques astuces sur place

Si mon expérience peut vous servir il semblerait qu’il y ait 3 périodes à éviter aux dires des commerçants : La semaine du 15 Août (Raté !!!), la semaine entre Noël et le jour de l’an et Pâques.

Pour ceux qui envisageraient de découvrir le Mont Saint-Michel et l’abbaye… Je vous conseille d’arriver dès l’ouverture et d’aller direct à l’abbaye. Hop on gare la voiture, on monte dans le bus, on descend du bus et on y va !!! En plus çà fait le sport de la journée. Ne pas partir trop vite sinon la montée peut s’avérer assez difficile!

D’autres part, il y a des toilettes gratuites un peu après l’entrée. Elles sont non signalées et du coup il n’y a pas de queue. Elles se trouvent un peu après le restaurant de la Mère Poulard à droite en montant. Celles là aussi je les ai ratées ce qui m’a valu plus de 15 min de queue pour que ma fille de 5 ans fasse pipi!

Côté restauration,il y a une petite sandwicherie sympa à gauche en montant cette fois-ci (Impossible de me rappeler le nom) qui fait des paninis au poulet au curry et oignons absolument super! Après pour plus de praticité et moins de perte de temps il est préférable de s’amener un petit casse croûte ou alors de ne pas venir à une des 3 périodes mentionnées précédemment !

Concernant l’âge idéal pour les enfants je dirais qu’il est préférable d’attendre qu’ils marchent bien et qu’ils soient propres. Enfin là, c’est surtout pour les parents que c’est idéal! Mais blague à part, changer une couche à un bébé qui ne tient pas debout là bas… c’est un challenge!!!

Le Mont Saint-Michel. Réaliser ses rêves

Ca c’est fait !

Voilà donc pour ce qui était d’un de mes rêves d’enfance, et promesse d’infirmière. Je vous conseille de découvrir cet endroit qui ne ressemble à nul part ailleurs, vous ne serez pas déçu. En plus, à cause du phénomène d’ensablement il se pourrait que la marée ne parvienne plus jusque là d’ici quelques dizaines d’années (Cf un guide de l’abbaye). Alors c’est maintenant qu’il faut profiter !!!

Et vous , y a t-il des rêves que vous projeté de réaliser?

Logo Maman Nat et ses petits

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vousCet article vous a plu?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman Nat et ses petits
Maman de 3 enfants, j'ai décidé de partager mon quotidien avec d'autres. Mes pensées, mes astuces, mes rires, mes larmes, mes angoisses, mes bons plans...Voilà ce qui est au rendez-vous 😉. Alors si le programme vous plait, venez me rejoindre !

4 Commentaire

  1. Tu me donnes envie d’y aller même si je redoute l’invasion de touristes qui risquerait de gâcher une bonne partie de la visite. L’idéal serait évidemment d’y aller en semaine, hors période de vacances scolaires… Pas toujours facile à organiser…

    En ce qui me concerne, j’ai des tas de rêves à réaliser qui feront certainement l’objet d’un prochain article ;-).

    Très bonne journée à toi !
    Cécilia

    1. Malheureusement, je pense que c’est le genre de site ou quelque soit la période où tu y vas… Tu sais qu’il y aura la foule! Après les commerçants sur place disent vie d’éviter les 3 périodes que j’ai cité. Mais je pense que si tu y vas en novembre, il y aura quand même une « petite foule »!

  2. Ce n’était pas tellement un « rêve » pour moi mais j’avais bien envie d’y aller…Résultat, comme toi, en aout, beauuuuuuuucoup trop de monde, une visite pas pratique avec un enfant en poussette, des attrapes touristes à gogo…m’ont gâché ma visite, on a pas fait l’intérieur de l’abbaye et on a été découragés de monter. Mais bon, je pense qu’en y venant le soir à partir de 17h c’est clairment mieux! A charge de revanche car c’est quand même magnifique!

    1. Je pense qu’effectivement y aller le soir peut être une option fort sympathique. Il y a d’ailleurs des visites nocturnes à certaines périodes. Je pense que ça peut être une autre vision de l’endroit… C’est une très bonne idée… J’y songerais si un jour je refais 1300 km pour y aller !

Laisser un commentaire

www.000webhost.com