L’infirmière automate

L'infirmière automate

Où est passée l’envie??

Voilà quelques jours que la reprise du travail s’est faite. Partiellement pour l’instant car je n’ai pas encore retrouvé toutes mes facultés de mobilisation. Mais les interrogations quand à mon quotidien reviennent de plus belle…

L’infirmière automate

La routine est revenue, comme si je ne l’avais jamais quittée. Tout est revenu, comme le vélo… Comme une infirmière automate qui effectue geste après geste, tout naturellement sans même y réfléchir.

Les actions sont automatiques presque sans reflexion, il n’y a que le relationnel qui demande un peu d’effort… Je me force un peu je l’avoue mais je ne peux pas imaginer ne pas avoir un petit mot particulier, une petite attention particulière pour chacun de mes patients. Ce sont des personnes malades, fatiguées ou encore seules. Ils n’ont pas demandé à avoir une petite infirmière à l’âme grise.

Alors je leur souris, j’essai d’être dans l’écoute mais au fond de moi, tout au fond, le coeur n’y est pas. Ces derniers jours je me suis remémoré une chanson que j’écoutais étant adolescente.

Un souvenir d’adolescence

Je m’en rappelle comme si c’était hier, mon oncle m’avait offert pour mon anniversaire le CD de Starmania version Mogador (Un peu plus Rock que la version traditionnelle!). Ce CD je l’ai écouté des milliers de fois… Bon ok, je vois déjà les plus jeunes se dire « oooooh la ringarde!!!! » . Tant pis je partage quand même ce souvenir avec vous! Bref, sur ce CD se trouve ce titre chanté ici par Luce Dufault et précédemment chanté par Fabienne Thibault : La serveuse automate.

Et je dois dire que cette chanson bien qu’ écrire plus de 20 ans en arrière défini tout à fait mon état d’esprit actuel… Je vous laisse découvrir cette version pour ceux qui ne la connaisse pas, et cette chanson pour celles qui étaient trop jeunes pour l’écouter à l’époque.

J’ai pas d’mandé à v’nir au monde
J’voudrais seul’ment qu’on m’fiche la paix
J’ai pas envie d’faire comme tout l’monde
Mais faut bien que j’paye mon loyer…
J’travaille à l’Underground Café
J’suis rien qu’une serveuse automate
Ça m’laisse tout mon temps pour rêver
Même quand j’tiens plus d’bout sur mes pattes
J’suis toujours prête à m’envoler…
J’travaille à l’Underground Café

Un jour vous verrez
La serveuse automate
S’en aller
Cultiver ses tomates
Au soleil
Qu’est-ce que j’vais faire aujourd’hui ?
Qu’est-ce que j’vais faire demain ?
C’est c’que j’me dis tous les matins

Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?
Moi j’ai envie de rien
J’ai juste envie d’êt’ bien J’veux pas travailler
Juste pour travailler
Pour gagner ma vie
Comme on dit
J’voudrais seul’ment faire
Quelque chose que j’aime
J’sais pas c’que j’aime
C’est mon problème De temps en temps j’gratte ma guitare
C’est tout c’que j’sais faire d’mes dix doigts
J’ai jamais rêvé d’être une star
J’ai seul’ment envie d’être moi
Ma vie ne me ressemble pas…
J’travaille à l’Underground Café Y a longtemps qu’j’ai pas vu l’soleil
Dans mon univers souterrain
Pour moi tous les jours sont pareils
Pour moi la vie ça sert à rien
Je suis comme un néon éteint…
J’travaille à l’Underground Café Un jour vous verrez
La serveuse automate
S’en aller
Cultiver ses tomates
Au soleil
Qu’est-ce que j’vais faire aujourd’hui ?
Qu’est-ce que j’vais faire demain ?
C’est c’que j’me dis tous les matins
Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?
Moi j’ai envie de rien
J’ai juste envie d’êt’ bien Un jour vous verrez
La serveuse automate
S’en aller
Cultiver ses tomates
Au soleil
Au soleil

 Aujourd’hui c’est moi

Aujourd’hui la serveuse/infirmière automate… C’est moi! Qui l’eu cru! Moi qui n’était que lumière, je suis moi aussi un néon éteint, qui fait comme tout le monde pour payer son loyer… Moi qui avait trouvé ma voie, je ne rêve que d’aller cultiver mes tomates au soleil et d’être bien! D’être moi, pour que tous les jours arrêtent de se ressembler et que ma vie me ressemble enfin !!!

Et vous avez-vous parfois l’impression d’être enfermé dans un cercle infernal tel un automate?

A bientôt…

Logo Maman Nat et ses petits

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu?Abonnez-vous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman Nat et ses petits

Maman de 3 enfants, j’ai décidé de partager mon quotidien avec d’autres. Mes pensées, mes astuces, mes rires, mes larmes, mes angoisses, mes bons plans…Voilà ce qui est au rendez-vous 😉. Alors si le programme vous plait, venez me rejoindre !

6 Commentaire

  1. Je connais bien cette chanson 🙂

    J’ai la chance de ne pas ressentir ce sentiment même si parfois, il y a une petite lassitude qui s’installe. Te concernant, je trouve ça tellement dommage car c’est un métier que tu as choisi par passion. Mais je comprends ton mal-être tant les conditions de travail du personnel soignant ont radicalement changé 🙁
    Je te souhaite de trouver une autre voie professionnelle qui te plaise !

  2. Je connais très bien cette chanson et tu me l’as fait redécouvrir ! J’ai été dans ce cas, et le salaire de Monsieur m’a permis de tout claquer du jour au lendemain pour allez cultiver mes enfants… le retour sur terre est compliqué et la reconversion aussi, mais je n’ai aucun regret ! Je te souhaite de retrouver la lumière, tu le mérites !

    Virginie

    1. Oui j’espère ! Je compte m’équiper d’une lampe frontale pour y voir plus clair !!! En tout cas tu vas avoir une jolie récolte je pense 😉

  3. Je pense que dans ton métier, encore plus que dans le travail de bureau, tu dois te sentir obligée de te donner à 200% suite au relationnel avec les patients… c’est difficile aussi de ne pas pouvoir se permettre des journées sans… alors que tout le monde a des chutes de moral..
    bon courage à toi pour trouver une voie qui te remotive et te passionne de nouveau.

    1. Oui , c’est vrai tous les jours il faut faire comme si tu arrivais du monde des Bisounours… c’est aussi un côté épuisant !!!
      Merci pour ton message en tout cas 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
www.000webhost.com